Comme promis, un petit article sur la contraception. Pourquoi ? Parce que pendant longtemps ce sujet a été mon dada.

 

Pendant mes études, j'ai insisté pour faire un stage dans un centre de planification familiale (alors qu'il n'était pas au programme) et j'ai réalisé une étude assez poussée sur les moyens contraceptifs. Je lisais de nombreux livres et études (je conseille "Martin Winckler" comme auteur, gynécologue et ouvert d'esprit), mais depuis j'avoue avoir oublié pas mal de choses... C'est comme tout, lorsque l'on ne pratique plus, ça devient de plus en plus lointain... 

Cependant il y a pas mal d'aspets que je garde en mémoire, de grands principes, qui malheureusement sont peu retrouvés chez les professionnels, je trouve.... 

1/ Tout d'abord, il y a des dizaines de moyens contraceptifs, et une méthode qui satisfait un couple (et non pas "une femme" ou "un homme", j'insiste) pourra ne pas correspondre aux attentes et besoins d'un autre. C'est pour celà qu'il faut que les professionnels présentent et expliquent les contraceptifs, en discutent, et aident la patiente et son conjoint à faire un choix éclairé. De très nombreuses personnes ignorent jusqu'à l'existence du patch, de l'anneau, de l'implant..... Pourtant, il ne faut pas oublier que bon nombre de grossesses non désirées sont dues à une mauvaise observance : un oubli de pilule par exemple, ou à des comportements à risques qui pourraient être évités avec une contraception plus adaptée à la personne...

 

2/ Un contraceptif n'est pas forcément le contraceptif d'une vie. Le choix contraceptif peut être différent selon les étapes de la vie, selon les besoins, les envies, la santé, les habitudes... Et il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas d'âge pour le "stérilet" (DIU : dispositif intra-utérin), qui peut être posé aux nullipares, par exemple... Sachez qu'il faut parfois environ 3 mois pour s'adapter à une nouvelle contraception. Et osez changer de méthode si vous faites face à des saignements imprévus en cours de cycle (spottings), des sécheresses vaginales, ou autre désagrément. 

 

 

Capture d’écran 2012-09-12 à 14

 

Mes conseils : 

- Préférer prendre sa pilule le matin et non le soir : en cas d'oubli, il sera beaucoup moins risqué de s'en rendre compte en journée, plutôt que le lendemain matin, après une longue nuit.... (Selon le contraceptif, on admet 3 à 12h de retard de prise)

- Ayez toujours dans votre sac une plaquette de pilule de secours. Si vous vous apercevez que vous avez oublié de prendre votre comprimé, vous serez ravie d'en trouver dans votre sac !

- Prenez votre pilule en même temps qu'un geste habituel et automatique : brossage des dents par exemple... Cela permettra d'éviter les oublis ! Certaines femmes font sonner leur alarme de portable à heure fixe, pour être sure de ne pas louper la prise !

- N'oubliez pas que les pharmacies peuvent vous dépanner d'une plaquette de pilule/patch/anneau sans prescription médicale, si besoin.

- Optez pour l'achat de la "pilule du lendemain", même sans en avoir la nécessité, au cas où, un jour... (Celle-ci est gratuite chez les mineures ! Et pourtant bien trop doivent régler la note ou n'obtiennent pas le médicament... Il faut dans ce cas dénoncer la pharmacie en question à leur conseil de l'ordre). Attention, la "pilule du lendemain" ne constitue en rien une méthode contraceptive !!!!!! À prendre dans de très rares cas, donc !

 - En cas de besoin, pensez aux différents centres de plannification familiale, qui proposent consultations gynécologiques, prescription de contraception, aide en cas de grossesse (IVG ou pas), dons de préservatifs et de contraceptifs hormonaux...

- La prise de contraceptif hormonal DOIT être surveillée par un medecin ou une sage-femme : augmentation de la tension artérielle, du mauvais cholestérol,.... Et biensur, DOIT être prescrit par un professionnel (étude de vos antécédants, examens, interrogatoire orienté...) !!!!!!!!!!

- il est possible de commencer une nouvelle contraception hormonale à n'importe quel moment du cycle si besoin, mais dans ce cas, une contraception locale (préservatif) devra être utilisée au moins 7 jours. SAUF pour une contraception micro-progestative telle que microval, qui nécessite 14 jours de protection mécanique au début de la prise.

- Il est possible si besoin d'enchainer (sans pause, donc) les plaquettes de pilule, ou vos patch ou anneau, sans que cela pose soucis. 

- Prendre une contraception hormonale ne diminuerait en rien la fertilité, même après des années. Il n'est donc pas nécessaire de prévoir des cycles "à vide" lors de l'arrêt quand vous souhaitez faire un enfant. 

 

Quels sont les différents modes de contraception ?

 

Capture d’écran 2012-09-12 à 14

 

THE taleau récapitulatif : 

http://www.choisirsacontraception.fr/pdf/contraception_tableau_recapitulatif.pdf

À garder et à étudier !!

Cela peut vous servir de base pour une consultation gynécologique

 

 

Que faire en cas d'oubli ?

Je voulais vous faire un tableau récapitulatif concernant les oublis de pilule, et j'ai trouvé cette page, merveilleuse, qui donne la marche à suivre en fonction de votre contraceptif hormonal : 

http://www.choisirsacontraception.fr/urgences/en-cas-d-oubli-de-pilule/21-adepal.htm

 

Si l'oubli est superieur au temps "réglementaire", prenez en plus une contraception locale pendant 7 jours ! Et n'arrêtez pas votre plaquette en cours, continuez comme si l'oubli n'avait pas eu lieu.

Pensez à la contraception d'urgence, à prendre dans les 5 jours suivants l'oubli (de plus de 12h (ou 3h pour certaines pilules/patch)), ou la pose d'un DIU rapidement.

 

 

Et après la grossesse ? 

Comme dit plus haut, tout dépendra de vos besoins : contraception mécanique ou hormonale, allaitement ou non.... 

En gros : 

- l'allaitement, s'il n'est pas exclusif et stricte (horaire rapprochées, plus de 6 tétées par jour), ne représente pas un mode de contraception efficace. Si vous vous lancez dans cette méthode, sachez que l'allaitement doit être assez "intensif". Il est possible d'ovuler avant le retour de couche, restez donc sur vos gardes en cas de rapport non protégé. 

 

- les contraceptifs à base d'oestrogènes sont déconseillées pendant l'allaitement, mais il en existe bien d'autres qui peuvent être utilisés : 

* DIU : pose dans les 48h après l'accouchement ou 4 semaines après (sauf en cas de césarienne)

* Implant : pose dans les 48h après l'accouchement ou 4 semaines après

* Contraception type "cérazette" ou "microval" : selon le prescripteur : dans l'immédiat, 10 jours après l'accouchement, ou 21 jours plus tard.

* Préservatif : à tout moment

 

- Si vous n'allaitez pas, la contraception de votre choix pourra être utilisée, de la même manière que ci-dessus, ou, pour une contraception oestro-progestative (donc avec oestrogènes : pilule, patch, anneau) 21 jours après l'accouchement. 

 

Indice de Pearl :

* L'indice de pearl mesure l'efficacité théorique des contraceptifs. C'est à dire qu'il mesure, sur 100 couples utilisant une méthode, combien connaitront une grossesse accidentelle en un an. Cela est valable si le couple utilise sa contraception de manière très stricte, sans oubli...

Par exemple, sur le tableau, pour 100 couples utilisants en thérorie les préservatifs, 3 (donc 3%) feront face à une grossesse non-désirée dans l'année.

* Cet indice de pearl est à comparer à l'efficacité pratique et donc réelle des contraceptifs : en cas de prise "normale" de 100 couples, avec les oublis de pilule, les comportements à risque...

Par exemple, sur 100 couples utilisants réellement des préservatifs, nous voyons que 14 (14%) seront concernés par une grossesse, étant donné que le préservatif a pu se rompre, être mis de manière incorrecte, ou oublié par exemple. 


J'ai choisi le tableau du site ameli.fr, pour être sûre du sèrieux des références.

Capture d’écran 2012-09-12 à 15

 

 

À lire : 

 

- Le site "choisir sa contraception", qui est une mine d'or d'information : http://www.choisirsacontraception.fr/

 

- Martin Winckler : notament son livre "contraception : mode d'emploi", encore un peu plus complexe que mon article, mais tellement bien expliqué, et surtout, toujours à jour des nouvelles études et nouvelles recommandations : http://www.amazon.fr/Contraceptions-mode-demploi-Martin-Winckler/dp/2846260583/ref=sr_1_10?s=books&ie=UTF8&qid=1347456181&sr=1-10   et son site, rempli d'informations pertinentes, où vous pourrez même poser vos questions : http://martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=8