Lors de mon premier allaitement (un an et demi) j'ai eu une poitrine opulante jusqu'à la fin ! Habituellement, je n'ai pas des formes très généreuses, donc j'étais fière, je me sentais "mère nourricière", pleine de bon lait pour mon bébé, qui a toujours été joufflu à souhait !

Pour mon second, au bout de quelques semaines, mes seins se sont "vidés"... J'ai eu une montée de lait tout à fait normale, puis quelques jours plus tard, ma poitrine semblait "à plat"... Si je n'avais pas donné le sein si longtemps à mon premier enfant, si je ne m'étais pas renseignée depuis des années, si je n'étais pas du métier, j'aurai cru que je n'avais plus de lait !

 

 

Entre les pics de croissance si peu connus, et ce que j'appellerais la "lactation automatique", c'est normal que tant de femmes pensent ne plus être capables de nourrir leur bébé !

 

               Capture d’écran 2013-10-06 à 15

 

En réalité, ce que beaucoup appellent la lactation automatique est en fait un phénomène physiologique : juqu'ici, c'était le cerveau qui controlait la fabrication de lait (comme dit dans mon article : http://sagemaman.canalblog.com/archives/2012/06/27/24588055.html ), et maintenant, c'est le sein lui-même qui crée au fur et à mesure de sa vidange ! (on passe d'un contrôle endocrine à un contrôle autocrine !)

Cela n'arrive pas chez toutes les femmes, et pas au même stade. Certaines d'entre nous ne passeront jamais en lactation automatique (notamment lors d'allaitements courts) alors que d'autres connaitront cet état dès quelques semaines (surtout pour un second allaitement) : en moyenne, vers 4 à 6 mois.

 

Et je vous promet que ma fille a des cuisses bien grasses, que je ne lui ai jamais donné de biberons, et que je ne manque pas de lait !

 

 

Les symptomes :

- les seins sont souples, semblent vides

- Il n'y a quasiment plus de montée de lait 

- Les coussinets d'allaitement sont le plus souvent secs, les seins ne fuient plus

- le bébé peut s'énerver au sein car le lait met parfois quelques secondes à sortir, et qu'il doit plus insister pour avoir du lait

- les tétées sont plus irrégulières, parfois plus espacées... 

 

Ce qu'il faut faire : 

- ne pas s'inquiéter, continuer d'allaiter comme avant, même si le rythme des tétées varie

- ne pas tenter de relancer la lactation : elle est toujours en marche !!

- vous pouvez tirer votre lait comme avant sans problème !

 

Ce qu'il ne faut pas faire : 


- s'inquiéter, donner des biberons, écouter ceux qui disent "que vous n'avez plus de lait", "qu'il faut arrêter d'allaiter",...... 

 

 

Souvenez-vous que votre meilleure alliée au moindre doute est la sage femme et/ou consultante en lactation humaine. Les medecins ne sont pas tous bien formés à l'allaitement (et même certaines sages femmes ou puéricultrices). N'hésitez pas à contacter un "joker". Je connais tellement de femmes qui ont donné des biberons à contre coeur sur conseils de leur medecin... 

La lactation autocrine permet au bébé de vraiment créer le lait "à la demande", donc pile poil ce dont il a besoin. Ses petits bourrelets seront les premiers à vous rassurer ;-)